ZMA #2 : Un brin d’Asie dans les lavandes

L’été venu, sur Oh My Alps, notre pétillante équipe met les voiles vers un océan. Il n’est pas bleu. Il est un peu différent. Ses écumes violettes ne sont pas soumises aux marées. Il s’agit des champs de lavande. Sous un petit mistral, une question nous taraude : pourquoi y-a-t-il autant de sirènes asiatiques dans cet océan ? Pour y répondre, à notre bord cette semaine, on accueille Jean François Mützig, photographe et René Frégni, écrivain, fidèles camarades de route depuis trente ans. Ils viennent nous parler de la surprenante exposition “Femme Lavande” qui met en scène des tableaux de femmes asiatiques au cœur de l’or mauve, au Musée de l’Occitane (jusqu’au 30 août 2015) et à l’Eglise Notre Dame de Romigier (15 juin au 27 septembre 2015). Une idée un brin originale !

Manosque, le 15 juillet dernier. Les cigales bringuebalent au cœur des platanes. A l’ombre, les 35°c sont déjà allégrement dépassés au détour de onze heures. C’est le moment pour nous de rentrer dans la fraîcheur de l’église Notre-Dame-de-Romigier où nous attendent Jean-François Mützig et René Frégni. Les personnages qui nous font face ont le sourire aux lèvres. L’exposition “Femme lavande” est déjà un succès, de quoi donner du baume au cœur à ces deux artistes.

Car “Femme et lavande” est avant tout un grand cru visuel. Sa robe violette se dérobe sous les robes de ces voyageuses qui butinent le mistral, s’élancent dans les champs comme une âme qui flotte au dessus du ciel. Les photographies sont d’une simplicité détonante. “Le violet est une couleur qui se marie avec pratiquement toutes les teintes, travailler cette couleur a été un régal” nous confie Jean-François Mützig dans l’air frais de l’église. Plus qu’une exposition, une thérapie également : le photographe a pansé ses plaies en reprenant sa passion au cœur des plateaux de Valensole. Du figuratif à l’impressionnisme, la femme asiatique voltige, virevolte et s’extasie au fil des “presque” peintures. Il est l’heure de découvrir pourquoi l’Asie succombe à la tentation violette.

Il faut savoir que les lavandes pour les femmes asiatiques sont un véritable fantasme. Grâce à… la petite lucarne ! La télévision diffuse depuis quelques années une série de 46 épisodes : “Rêve derrière un rideau de cristal” qui fait les beaux jours de la Chine. Petite particularité : elle est tournée au cœur de la Haute-Provence. Ce qui explique un tel engouement !

photo provence

Le mystère est percé mais la magie reste intacte. Pour plus de renseignements sur cette belle exposition, voici le site de notre ami Jean-François Mützig et de l’Occitane.

Ah et une dernière chose les amis… Vous vous demandez sur quel site vous êtes tombés ? On vous explique le concept d’Oh My Alps ici. Belle journée à vous.

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *