Mes Premiers Pas… dans les gorges du Verdon, perspectives et aventures

Après Chambéry, le Lac Léman et la Vallée de l’Ubaye, c’est au tour des Alpes de Haute-Provence et d’une partie du Var d’être à l’honneur aujourd’hui. Une balade en guise d’été indien, sur les Routes de la Lavande, entre Sainte-Croix-Du-Verdon et Moustiers Sainte Marie. Quelles sont les premières sensations quand on arrive sur place ? 

I. LA PERSPECTIVE

Sainte-Croix. Un joyau. Le premier mot qui me vient à l’esprit quand on arrive en surplomb du village culminant à 513 mètres, tient en 10 lettres : la perspective. Aux deux sens du terme. C’est d’abord la perspective d’un paysage unique. Tant au niveau du relief, escarpé, adouci, craquelé, rocheux au loin, aquatique à mes pieds, qu’au niveau des couleurs. En une seule vue, pas moins de neuf tonalités rentrent en scène…

saintcroix3

Le vermeil et l’encre de la coccinelle, le nacre des talus fleuris, le saumon des toitures baignées de soleil, le turquoise du lac, puis plus loin, l’émeraude des forêts, les teintes noisette des sous-bois et les cimes grises de la Crête du Montdenier et ses 1625 mètres. Vous allez me dire : ça ne fait que huit couleurs ! Une neuvième apparaît belle et bien à qui sait attendre : cette nuance mène la danse entre juin et août à quelques encablures de là : le violet des lavandes odorantes qui parfument le plateau de Valensole.

Perspective de relief et de couleurs, mais aussi perspective de projets. Regardez cette coccinelle qui, posée sur sa terrasse de verdure, a des envies d’ailleurs : s’envoler vers les vertigineuses gorges du Verdon, piquer une tête ou une antenne du côté des berges de Bauduen, ou s’immiscer dans les meurtrières d’un coquet château de l’autre côté de la rive, sur le beau village d’Aiguines. Lire les pensées d’un coléoptère est sûrement pour vous une grande première, c’est pour cela que nous allons revenir à mes propres sensations, qui sont pour tout vous dire… les mêmes (hormis pour m’envoler au dessus du lac, je vous le concède aisément).

II. L’AVENTURE

Puisque les rêves sont faits pour être réalisés, nous voici partis pour ces fameuses gorges du Verdon, deuxième plus grand canyon du Monde après le Colorado. C’est parti pour le deuxième mot clé de la journée : l’aventure. Des cascades, des plages de sables fins lovés au cœur des montagnes. L’évasion à l’état pur. 

Le soir tombe vite en cette fin d’été. Les canoës ramenés à l’embarcadère, nous prenons la voiture pour finir en beauté au cœur d’un curieux village.

III. L’ENVOÛTEMENT

Et là, le 3ème mot de cette escapade surgit : la magie de la Provence. Quand le crépuscule chavire et que Moustiers-Sainte-Marie réverbère, une crèche provençale apparaît comme une promesse éphémère. Venir dans le Verdon une journée, c’est se bercer de promesse au petit matin, jouer les aventuriers l’après midi et se prendre à rêver le soir.

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *