Les lacs alpins, joyaux des glaciers

On continue de tenter de nouvelles choses sur Oh My Alps. Après “Mes Premiers Pas“, “Zoom My Alps” et les différents portraits, reportages et webséries, on lance aujourd’hui “L’alpe en 300 mots”. L’idée… c’est de décrire avec une touche de subjectivité et de poésie les différents paysages qui composent les Alpes au gré d’une itinérance en rando ou à vélo. Autant vous dire que la rubrique pourrait être déclinée à l’infini , de l’edelweiss aux chalets, du bivouac aux crêtes vertigineuses. Aujourd’hui, faisons voltiger la plume au cœur des lacs d’altitude.

f

f

Pendant que les mélèzes valsent en altitude,

Les lacs surgissent entre deux hivers rudes.

Mauve, turquoise, gris de payne,

Mille couleurs rentrent en scène.

Goléon, Bourget, Sainte Croix, Roselend ou Agnelin

Ils portent des noms dignes des plus belles épopées

Pour rentrer dans leurs terres d’eau, il faut le mériter.

De fabuleux poissons, soldats d’eau douce veillent au grain.

P1100238

Lac de Roselend, 9 juillet 2015

Perchés là haut, blottis en bas des vallées, ils sont fort accueillants,

Quand ils ont affaire aux plus sympas des itinérants.

On est à tout instant captivé par ce vert bien mûr

Qui entoure avec fière allure, ces éphémères mers miniatures.

Plus haut, leurs pelages s’irisent de glace, décembre venu,

Cinq mois d’hibernation au menu,

Du grand cousin du Léman au neveu espiègle de Serre-Ponçon

Les lacs “s’ébleuissent” à l’unisson

 

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *