Mes premiers pas… au bord du Léman

37,2°c à l’ombre. Troisième journée de juillet. Le soleil se hisse au zénith et crayonne le Léman de reflets citronnés. Aujourd’hui, je mets les voiles pour la première fois vers ce petit bout des Alpes. Là où le Chablais, bien moins haut qu’ailleurs, s’évanouit dans les eaux claires d’une Suisse à portée de “bain”. Sous une canicule tous azimuts, qu’ai-je ressenti au bord du Léman français, de Sciez à Yvoire ? 

Sur le petit port enjoué de Thonon, berceau de 36 000 âmes, le parfum anisé et marin de la Côte d’Azur s’invite dans mes pensées. “Oublie ça, ici tu es en Haute-Savoie, HAUTE-SAVOIE, le Mont Blanc, Chamonix, Abondance, alors pour ta première venue dans ce lieu sublime, arrête de penser à nos amis du 06…“. Oui mais quand même, l’Alpe a des curieux airs maritimes ici aussi, d’une autre manière.

léman5

Le Léman, mille milliards de mille saveurs

Le Léman, un lac aux allures de mer. Une mer douce, paisible et fermée. Une île d’eau dans un océan de montagnes. Tout au fond, là bas, perdue dans la brume d’été, la silhouette débonnaire du Jura flotte comme une immense proue de navire barrant l’horizon.

Pour bénéficier d’une telle vue, la belle Thonon est bien plus qu’un spot idéal. C’est un chevalet gorgé d’aquatique à défaut d’aquarelle. Parmi les modèles, un embarcadère aux plus belles promesses estivales, un vieux pêcheur qui prépare un cordage à la force du poignet, et des nuées de goélands à l’appétit soudain qui voguent sans vagues à l’âme.

leman1

Des cyclistes qui ont le vent en poupe

Je remonte ensuite sur les hauteurs. L’effervescence a jeté l’ancre du côté de l’Hotel de Ville. Je croise alors des marins de terre qui se désaltèrent. Le bitume, c’est leur coutume ! Ces capitaines à deux roues, sont partis à l’abordage de la Route des Grandes Alpes à bord de leur vélo. Cyclistes dans l’âme, amoureux des massifs, Thonon devient ce jour-là pour eux une fin heureuse.

Du bonheur à marée haute. Ces moussaillons du guidon ont traversé tant d’épreuves ! Des neiges tardives de l’Iseran aux chaudes matinées du Mercantour, aucun n’est pourtant tombé en rade.

Philippe Delachenal, en figure de proue de la 10ème édition de la Cyclo des Grandes Alpes, a mené son équipage jusqu’aux sommets.

leman4

Détours d’Yvoire 

Je laisse Thonon larguer les amarres dans les rives de l’été et je m’oriente à bâbord, vers l’Ouest à la recherche d’un trésor médiéval. Yvoire. Sur la route du soir, les champs à perte de vue abritent les vieilles pierres. En toile de fond, le Léman s’étire à l’infini. Ces paysages me rappellent étrangement un autre bout de France. “J’ai quitté la Côte d’Azur… je suis… oui c’est ça, quelque part dans le Finistère !“.

leman8

Non, je ne peux pas recommencer avec les comparaisons régionales, ça n’a (presque) pas de sens. En Haute-Savoie, il n’y a ni le goût iodé des salicornes battues par le gwalarn*, ni l’odeur encore chaude du beurre salé des fars bretons. Pourtant cette impression un peu mystique que l’on retrouve au cœur de Brocéliande ne va plus me quitter, surtout en commençant le tour d’Yvoire…

*Vent de nord-ouest qui souffle en rafale en Bretagne 

léman7

En arrivant dans le charmant village hors du temps, l’art et le médiéval ont pignon sur rue. Dentelleries, verreries, galeries de peinture… Tout semble sortir d’un décor fantastique digne de Game Of Throne. Je n’aurais pas été surpris de voir surgir un elfe facétieux du haut du château. Je n’aurais pas été plus étonné de dénicher un korrigan émotif, caché dans le virtuose jardin des cinq sens. Pour tout vous dire, je m’attendais même à apercevoir, au détour d’une échoppe, un druide plongé dans ses grimoires. C’est pourtant une autre magie qui va prendre corps sous mes yeux.

léman6

La magie d’une rencontre qui n’a lieu que dans cette région. Celle du bois qui boit les paroles de l’eau, celle de la montagne tête en l’air et des plaines aux pieds sur terre, celle encore des chalets posés juste à côté des pilotis. Ici le mariage est subtil, à travers les éléments. Le pêcheur apprivoise la montagnarde, la bergère peut rêver d’un pirate à l’attitude goguenarde. Au fil des rives, chacun peut mettre son cœur à la dérive.

léman7

Si je devais résumer cette excursion au bord du Léman français, c’est la sensation de tanguer entre Ramatuelle et Quimper à tout moment, avec comme surprises du fief, les belles saveurs alpines en supplément.


Vous avez envie d’explorer la Haute Savoie ? Découvrez l’organisme touristique aux petits soins pour les nouveaux arrivants.
Vous souhaitez croquer à pleines dents dans le quotidien enthousiasmant de Thonon-les-Bains ? Leur page facebook saura vous régaler. Envie de découvrir des territoires alentours ? L’office de Tourisme de Sciez/Léman saura vous conquérir.
Le rêve de partir à l’assaut de la Route des Grandes Alpes devient trop fort ? Faîtes un petit tour ici

 


 

logogla

grands_lacs_partenairesgrands_lacs_financeurs

 

 

 

 

 

 

 

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *